communiqué de presse

Bonaventure, 27 décembre 2021

 

Bonjour à tous,

 

Comme vous le savez, depuis 15 ans, nous exploitons le site du Malin de la Rivière Bonaventure Inc.  Notre objectif, depuis les tout débuts, c’est de vous permettre, dans le respect de l’environnement et en toute sécurité, de profiter de cet endroit mythique de la rivière Bonaventure.

 

La présente est vous pour indiquer que le site du Malin est dans une impasse incroyable. Les dirigeants du Camp Bonaventure Ltée, (camp de pêche au saumon d’Atlantique) veulent empêcher les Gaspésiens et les touristes d’avoir accès à un endroit de villégiature et de baignade qui, pourtant, depuis 120 ans, est fréquenté par tous. Le site du Malin de la Rivière Bonaventure fait partie intégrante du patrimoine naturel et historique de la région. 

 

À titre d’information, voici les faits. Suite à l’adoption du PDAR, le 17 mars 2021, (plan des activités récréotouristiques) sur la rivière Bonaventure, déposée par la Zec de cette rivière et l'Association des pêcheurs, les intervenants ont demandé aux dirigeants du Malin de s’entendre avec le Camp Bonaventure Ltée pour s’assurer d’une saine cohabitation de tous les usagers de la rivière.

 

Deux enjeux majeurs étaient au cœur des négociations soit la sécurité et la gestion de l’achalandage. Au niveau de la sécurité, nous avons déposé un protocole de sécurité, lequel a été signé avec Cime Aventures en juillet 2021 pour bien contrôler le passage des canots et assurer la sécurité des autres usagers. Pendant la saison 2021, Cime a arrêté les canots 150 mètres avant le rapide et 1 sauveteur en eau vive de Cime Aventures était sur place. Par la suite, deux surveillants sauveteurs du site le Malin étaient présents (en 2021 première expérience du genre). En plus des prêts gratuits de gilets sauvetages, les gens pouvaient consulter des affiches et dépliants comme guide pour une belle journée sécuritaire sur le site. Toutes les personnes qui visitent le site régulièrement et les touristes sont unanimes pour dire que ces mesures sécuritaires ont fait une différence et rendu l’expérience agréable pour tous.

 

Pour l’achalandage accru créé par la pandémie en 2020, nous nous sommes entendus pour un maximum de 750 personnes en tout temps sur la berge en comprenant les clients de Cime, tous les voisins, tous les utilisateurs autonomes et les clients du site Le Malin, Le camp avait accepté ces deux mesures, mais il en demandait toujours plus , dont la fermeture du site pour 17h00 à chaque jour.

 

Lorsque que nous avons refusé d’accepter les autres demandes, ils se sont adressés à la Cour supérieure du Québec pour forcer la fermeture du site Le Malin.  Nous avons investi du temps et de l’argent et la cour a refusé la demande du Camp, à ce stade de l’injonction.

 

 

Mais le Camp poursuit ses démarches à la cour. Malgré nos demandes répétées de règlement à l’amiable et faute de ressources financières, nous envisageons maintenant de réduire considérablement nos activités et/ou de fermer le site du Malin.

 

Pourtant, il y a une solution pacifique et facile qui permettrait à tous de continuer à profiter du site, en toute sécurité, soit, l’octroi d’une servitude notariée.

 

Si le site du Malin ferme, les gens vont continuer à se rendre par tous les autres accès et par la rivière. Il y aura danger, car toutes ces mesures de sécurité énoncées ci-haut ne seront plus présentes.

 

Le camp Bonaventure et la Zec ne pratiquent pas la pêche sur le 300 mètres exploité depuis plus de 15 ans par notre entreprise. Si le Malin ferme, comme par le passé, les gens vont se rendre un peu partout sur la rivière et ainsi nuire à la pêche.

 

Le site du Malin a reçu plusieurs reconnaissances dont celles de Tourisme Gaspésie Top 5 des plages à prendre en photo, Journal Le Soleil, Journal de Montréal, émission Salut Bonjour à TVA, Trésor caché de la Gaspésie, les 3 secrets les mieux gardés de la Gaspésie Noovo-Moi et plusieurs autres. 

 

Avec notre belvédère et la splendeur panoramique des lieux, cela attire à toutes les saisons un bon nombre de touristes, de photographes et d’amants de la nature. Sans oublier la piste cyclable, pédestre et chevaline (sentier plein air Bonaventure) qui longe la rivière jusqu’au site du Malin.

 

Nous faisons appel à notre maire monsieur Roch Audet, au maire de New Richmond qui est notre préfet de comté de Bonaventure monsieur Éric Dubé, notre député provincial monsieur Sylvain Roy, notre député et ministre au fédéral madame Diane Lebouthillier et toutes autres personnes qui veulent nous appuyer dans notre démarche afin de convaincre le Camp Bonaventure Ltée, d’autoriser une servitude, et ce, dans l’intérêt de tous.

 

Je vous encourage à écrire ou à discuter avec les personnes mentionnées précédemment pour leur indiquer votre soutien à notre cause.

 

En plus de favoriser l’économie locale pour les commerçants de la région, le site du Malin en 2021, c'est 19 emplois dont 11 pour des jeunes de moins de 18 ans. Le site est un incontournable pour les touristes et les locaux.

 

 

De notre côté, comme nous ne sommes plus en mesure financièrement de soutenir les procédures juridiques, nous vous demandons votre appui pour éviter la fermeture définitive du site le Malin de la rivière Bonaventure.

 

Merci de votre attention et de votre soutien.

 

SVP, partagez ce communiqué en grand nombre.

 

 Michel Bourdages et David Bourdages

Liens rapides

Sur Facebook

Soutien au Site le Malin de Bonaventure

M.Roch Audet, Maire de Bonaventure

maire@villebonaventure.ca

M.Éric Dubé, Maire de New Richmond et Préfet de compté Bonaventure

edube@villenewrichmond.com

M.Daniel Côté, Maire de Gaspé et Président de l’ union des municipalités du Québec

Daniel.cote@ville.gaspe.qc.ca

M.Sylvain Roy, Député provincial compté Bonaventure

Sylvain.Roy.BONA@assnat.qc.ca

Mme Diane Lebouthillier Députée et ministre au fédéral

diane.lebouthillier@parl.gc.ca